L’Argentine, en tant que pays du programme QUALI-DEC, est un des pays où nous souhaitons voir les résultats et les avancements du projet en priorité. Cette priorité vise à redonner à la communauté et à offrir une alternative aux taux croissants de césariennes dans les secteurs privé et public. Gisela Scaglia, dans son discours pour le lancement du projet QUALI-DEC en mars 2020, parle des mères de son pays et des lois qui sont là pour les protéger, elles et leurs bébés.
Ces mères argentines ont accouché, peut-être en voulant un accouchement vaginal, avec une césarienne non-médicalement justifiée. Gisela veut agir sur ce point et s’attaquer à ce problème systémique.
Avec son discours, la députée nous a fait part des solutions qu’elle envisage pour ces mères.
Plus d’établissements attentifs aux désirs des mères concernant le type d’accouchement et l’accompagnement pendant le travail.
Elle souhaite également des informations et un soutien plutôt qu’une influence biaisée.
Dans l’ensemble, elle souhaite une médecine plus compatissante, ce qui est tout à fait conforme à la vision du QUALI-DEC.