Institut de recherche pour le développement (IRD)

Alexandre Dumont

est gynécologue-obstétricien, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et conseiller technique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est le coordinateur scientifique du projet QUALI-DEC.

Valéry Ridde

est chercheur en santé publique à l’IRD et à l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal. Ses travaux portent sur l’analyse de la mise en œuvre des politiques de santé dans les pays à faibles ressources et sur le transfert des connaissances.

Myriam de Loenzien

est chercheur en démographie à l’IRD et professeur à l’Université de Paris-Descartes. Ses travaux portent sur les rapports familiaux et de genre dans les pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud-Est.

Delia Visan

travaille pour l’IRD, elle est la responsable du projet QUALI-DEC. Son rôle est de soutenir le coordinateur et les partenaires du consortium dans la mise en œuvre globale du projet.

Marion Ravit

est épidémiologiste et post-doctorante à l’IRD. En tant que gestionnaire principale des données, elle coordonne la collecte de données pour le projet QUALI-DEC.

Institut Karolinska

Claudia Hansen

est un chercheur et un clinicien spécialisé en gynécologie-obstétrique. Ses recherches portent sur l’amélioration des systèmes de soins néonatals, en particulier dans les pays en développement (Mozambique, Tanzanie, Inde...).

Kristi Sidney Annerstedt

est chercheur postdoctoral à l’Institut Karolinska. Ses travaux portent sur la mise en œuvre de dispositifs visant à améliorer les conditions d’accouchement en Inde.

Collège universitaire de Dublin

Michael Robson

est gynécologue-obstétricien à l’université de Dublin. Il a créé la classification de Robson en 2012, qui regroupe les femmes enceintes dans différentes catégories associées au risque de devoir subir une césarienne, en fonction des caractéristiques de leur grossesse et de leurs antécédents médicaux.

HRP/Organisation mondiale de la santé

Ana Pilar Betrán

est responsable médical à l’Organisation mondiale de la santé au sein du département de la santé et de la recherche en matière de sexualité et de reproduction. Elle est responsable du portefeuille de recherche de l’OMS sur les césariennes.

Meghan Bohren

est chercheuse à l’université de Melbourne et consultante en santé publique pour l’OMS, notamment sur les questions de genre et de santé des femmes dans les pays à faible et moyen revenu.

Newton Opiyo

chercheur en épidémiologie et consultant pour l’OMS, a travaillé avec de nombreux instituts dans le domaine de la périnatalité et de la mise en œuvre de systèmes visant à améliorer la gestion des soins de santé dans les pays à faibles et moyens revenus.

Centre Rosarino de Estudios Perinatales

Guillermo Carroli

est un médecin spécialisé en obstétrique qui travaille actuellement comme chercheur et est le directeur du Centro Rosarino de Estudios Perinatales (CREP), un centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé pour la santé maternelle et infantile et la population. Il est également le rédacteur en chef de la bibliothèque de l’OMS sur la santé génésique, une bibliothèque électronique en libre accès.

Liana Campodonico

est statisticienne, diplômée de l’Université nationale de Rosario. Elle a travaillé pendant plus de 30 ans au Centro Rosarino de Estudios Perinatales (CREP) en tant que chercheur dans le domaine des essais cliniques et des enquêtes mondiales.

Mariana Romero

Médecin et diplômé d’un master en santé reproductive. Chercheure principale au département Santé, économie et société du Centre d’étude de l’État et de la société (CEDES) et chercheur associé au Conseil national de la recherche scientifique et technique (CONICET), Argentine.
Elle est coordinatrice de l’OSSyR (Observatoire de la santé sexuelle et reproductive), co-fondatrice de REDAAS (Red de Acceso al Aborto Seguro, Réseau d’accès sécurisé à l’avortement) - Argentine.
Elle a développé des projets de recherche dans les domaines de la santé publique, des systèmes et des programmes de santé, avec un accent particulier sur l’avortement, la mortalité maternelle et la santé et les droits sexuels et reproductifs.

Celina Gialdini

est un médecin spécialisée en obstétrique et gynécologie qui travaille actuellement comme chercheur au Centro Rosarino de Estudios Perinatales (CREP), comme enseignante à l’université nationale de Rosario et comme clinicienne à l’hôpital provincial de Rosario. Elle a travaillé pendant sept ans comme rédactrice adjointe de la bibliothèque de santé génésique de l’OMS.

Berenise Carroli

est ergothérapeute et professeure d’université qui travaille actuellement comme coordinateur d’études au Centro Rosarino de Estudios Perinatales (CREP) et comme enseignante à l’Université de Gran Rosario (Universidad del Gran Rosari)

Faculté de médecine, Université de Khon Kaen

Kiattisak Kongwattanakul

est assistant professeur d’obstétrique et de gynécologie et enseignant de médecine foetale et maternale au department of d’Obstétrique et de Gynécologie, Faculté of Médécine, Université Khon Kaen, Thailande.

Nampet Jampathong

détient un Master en santé publique de l’Université Khon Kaen, Thailande, travaillant sur recherche de synthèse et système de modélisation prévisionnelle. Elle est actuellement gestionnaire de Cochrane Thailand.

Pisake Lumbiganon

est professeur d’obstétrique et de gynécologie, chef du Centre Cochrane en Thaïlande et directeur du Centre collaborateur de l’OMS sur la synthèse de la recherche en santé reproductive. Il est également président du Collège royal thaïlandais des obstétriciens et gynécologues et vice-président de la Fédération asiatique d’obstétrique et de gynécologie d’Asie-Océanie.

Dittakarn Boriboonhirunsarn

est professeur d’obstétrique et de gynécologie à l’hôpital Siriraj de l’université Mahidol à Bangkok.

Fundacio Blanquerna

Ramon Escuriet

travaille actuellement comme commissaire à la santé sexuelle et génésique au sein du Service national de santé (SNS) de Catalogne et est responsable de la mise en œuvre des plans de santé au niveau régional. Depuis son poste au sein du SNS, il travaille en étroite collaboration avec les parties prenantes - prestataires de soins de santé, représentants des femmes et associations scientifiques, obstétriciens et sages-femmes - pour concevoir et mettre en œuvre des plans de santé et des programmes de formation professionnelle.

Olga Canet

est titulaire d’un diplôme en sciences humaines de l’Université Pompeu Fabra (UPF) et d’un diplôme en soins infirmiers de l’Université de Barcelone (UB). Elle est actuellement professeur à la faculté des sciences de la santé de l’université Ramon Llull et directrice du master en santé et bien-être des femmes.

Institut de recherche des sciences de la santé

Simon Tiendrébéogo

est statisticien et chercheur à l’Institut de Recherche en Sciences de la Santé (IRSS) au Burkina Faso. Ses travaux portent sur la modélisation de données de durée et de données longitudinales. La santé de la mère et de l’enfant est un champ d’application privilégié de ses recherches. Dans ce domaine, il a aussi travaillé sur les données notamment de pays d’Afrique de l’Ouest.

Charles Kabore

a travaillé sur les soins obstétriques d’urgence et les programmes d’assurance qualité dans les hôpitaux de référence en Afrique de l’Ouest. Il a également travaillé sur des interventions de recherche visant à améliorer la santé maternelle et infantile post-partum dans les hôpitaux de référence en Afrique. Ses recherches portent sur la pratique des césariennes en Afrique de l’Ouest.

Université de médecine Pham Ngoc Thach

Trung Thi Phuong Thao

Huynh Nguyen Khanh Trang

est directeur de la branche obstétrique de la maternité de l’hôpital Hung Vuong.

Mac Quoc Nhu Hung

est maître de conférences dans le département d’obstétrique et de gynécologie et obstétricien à la maternité de l’hôpital Hung Vuong (soins prénataux).

Hoang Thi Diem Tuyet

est le directeur de la maternité de l’hôpital Hung Vuong et le directeur adjoint du département d’obstétrique et de gynécologie de l’université PNT